• gironde vue du Bac

    Ô CAPITAINE !
    MON CAPITAINE BRUNÔ,
    Tu veux prendre congé,
    te retirer dans tes quartiers "Maître des mots",

    malgré la mutinerie qui grondera tout bas
    Je sais que tous comprendront ta décision
    Tu veux quitter le vaisseau,
    et sauver tout ton équipage
    quel hommage pour nous simples matelots.
     
    J'ai hérité du gouvernail,
    moi, Tricotine petit point mousse
    je le reçois avec honneur,
    malgré les nombreuses amarres
    qui m'obligent souvent à rester à terre,
    je m'appliquerai à éviter les récifs
    je m'appliquerai à lancer l'encre de tes mots
    à la découverte de trésors cachés
    au fond des coeurs croqueurs.
     
    Je me sens bien frêle 

    pour continuer un tel voyage
    sur une coquille de noix (Iséroise) Tricotinée

    Je souhaite
    que vous matelots croqueurs
    qui voudrez bien embarquer

    à vos risques et périls
    m'aiderez à hisser les voiles.
    Nous voguerons vaille que vaille,
    tisserons les mailles des filets 

    tricoterons nos océans
    serrerons les coudes et nos plumes
    pour qu'un cercle en rondeau

    ne finisse en radeau!
     
    C'est la peur au ventre
    et la rage au coeur,

    coeur moteur serré d'inquiétudes
    que je prends les commandes
    Je ne serai pas présente toujours
    la soute de Tricotine est déjà très chargée

    d'avance je vous demande de me pardonner.

    Néon manquera sans doute de lumières
    pour éclairer toutes les traversées,
    des corvées "épluchures de patates"

    des tours de quarts seront distribués
    afin que chacun se sente héritier
    du beau bébé qu'on nous a confié,
    Il sera chéri j'en suis sûre
    malgré les grosses vagues à l'âme 
    les voix d'ho! dans les écoutilles
    il faudra du courage...maintenir le cap, 
    tracer le sillage de notre héritage.
     
    Un peu de temps est encore nécessaire
    pour vous tricotiner des cabines douillettes
    et organiser les prochaines épopées,
    préparez vos gilets de sauvetage, bouées

    autres objets personnels,
    tout ce qui peut flotter
    tout ce qui peut aider en cas de naufrage!
    dès que le confort sera dans le décor
    vous pourrez venir signer le livre de bord
    et vous engager sur ce drôle de rafiot!

     
    Bon vent! Bonne Route!

    Ô Capitaine! Notre Capitaine BRUNÔ!
    Que ta montagne soit belle
    qu'elle ne taise pas les mots
    que nous croquerons pour toi.

    Nous te retrouverons
    " Maître Brunô des mots"

    J'ESPERE...( paraît que mes désirs sont des ordres?)
    à chaque escale
    ,

    nous t'attendrons à quai !
    n'oublie pas ton paquetage,
    tes femmes (privilège des vétérans), 
    ton encre, tes mots, tes poésies, tes Haïkus
    tes nouvelles à conter, ton vélo,
    nous lèverons l'ancre avec toi,

    ho hisse et Ô !
    ta cabine marquée BR est déjà réservée,
    les couverts seront prêts à la table des amis..Rôoh!
    pour de belles virées et croquages en partage.
     
    Un jour peut-être aurons nous transformé
    la coquille fragile, en une bien belle Goëlette, 
    voiles gonflées par le souffle uni des croqueurs matelots

    figure de proue scupltée en "bonhomme de Glace"
    brisant les lames, à bonne allure, sous joyeux pavillon.

    L'avenir nous dira s'il y avait un bel horizon....
    derrière ce dernier défi Brunesque...

    la transmission des cartes de navigation....
    Iceberg, mur infranchissable, si difficile à digérer par mon Néon!


      pix0502
    Merci à tous ceux qui continueront l'aventure
    à travers ma lorgnette pas toujours très nette.


    45 commentaires
  • eau blue

    Ce Bourdon là

    je ne sais pourquoi

    évacue mon bourdon 

    pour le changer en blues

    pas le blues du spleen

    juste du blues qui swing!

     

    Quand la Glycine est bleue,

    le bleu de la Glycine

    mi blue, mi violine

    s'éclate sur le Bourdon

     le Bourdon..... là!

    je ne sais pourquoi

      joue "blue blues"

    avec ses compagnons

     

    Ce Bourdon là

    je sais pourquoi

    envole mon bourdon....

     

      bourdon1.jpg

    .....grâce à tous les flonflons

    des fleurs qui rigolent

    en bzzzzzzzz  bzzzzzzzz de plaisirs


    23 commentaires
  •   Poésie chez Bruno
        et les "croqueurs de mots"

     

     

    F0015339.jpg 


    Les conquérants

    Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal,
    Fatigués de porter leurs misères hautaines,
    De Palos de Moguer, routiers et capitaines
    Partaient, ivres d'un rêve héroïque et brutal.

    Ils allaient conquérir le fabuleux métal
    Que Cipango mûrit dans ses mines lointaines,
    Et les vents alizés inclinaient leurs antennes
    Aux bords mystérieux du monde Occidental.

    Chaque soir, espérant des lendemains épiques,
    L'azur phosphorescent de la mer des Tropiques
    Enchantait leur sommeil d'un mirage doré ;

    Ou penchés à l'avant des blanches caravelles,
    Ils regardaient monter en un ciel ignoré
    Du fond de l'Océan des étoiles nouvelles.


    22 commentaires
  • Prénom du mercredi 
    pour
    la récréa  chez Bigornette

     

    Comment ne pas avoir à l'esprit l'évocation de la Gudule de Boris Vian

    dans sa complainte du progrès,

    mais plagier ne serait pas jouer !

     Ah Gudule que tu me plais pour bien des raisons...

    alors Néon tu la craches ta pilule? ... ta pastille... bref ta boule verte!

      horloge

    Gudule est un bidule au drôle de prénom

    excusez moi Gudule est UNE bidule !!!

    Elle s'en balance sous la férule

    d'un Tournesol,personnage ridicule,

    un peu professeur ma boulette,

    qui perd sa boule qui roule dans le cristal,

    roule qui boule..

    non boule qui roule...

    n'amasse pas mousse

    une de perdue sept retrouvées !

    Comment ? ....vous avez dit sept voluptés?

    Sept vies pour Gudule,

    Combien de tours d'aiguille?

    la grande ou la petite ?

    Gudule... une pendule ? 

    prénom féminin Gudule!

    Gudule... une renoncule ?

    Gudule ne renonce , ni ne recule!

    Gudule est UNE bidule!

    Gudule est un pendule !

    Gudule et Tournesol

    unis comme les sept doigts de la main

    non... les sept mercenaires,

    les sept travaux d'Hercule

    y en avait pas douze ?

    comme les heures de la pendule?

    Puisque je vous dis que Gudule est UN pendule !

    ne jouez pas les Tournesol !

    écoutez quand je vous parle de Gudule!

     

     

     tournesol

     images : source internet

     


    27 commentaires
  •   Défi n° 27 de Bruno
        communauté "croqueurs de mots"

     

    De l'autre côté du mur

     Vous êtes au pied du mur
    que se passe-t-il de l'autre côté

    à vous de nous le raconter.

     

    15362-17AT.jpg

     

    Qu'il est haut ce mur!

    je me sens si petite,

    je suis au pied du mur

    au pied du mur d'enceinte

    va-il accoucher de son mystère ?

     

    Après mûre réflexion,

    je ne me sens pas prête

    l'escalader, glisser sur ses arrêtes

    malgré l'attrait de son derrière,

    le derrière... du mur bien sûr!

    Je crois que je préfère l'imaginer

    ne pas m'estropier,

    derrière le mûr il y a des rigolades,

    des effluves attirantes,

    des babillages et des cavalcades,

    que j'aimerais le traverser sans devoir y grimper

    juste pour entrevoir la joie qui vibre jusqu'à moi!

     

    Une petite meutrière sommeille

    mais non pas en moi !

    une petite meurtière... trois mètres plus haut

    un guêt !! ou guêt-apens ?

    je cours, je m'élance, tête baissée

    la tête contre le mur

    lequel va résister?

    et je m'envole par dessus

    bien au dessus du mur...

     

    vous savez quoi ?

    derrière le mur.... c'est triste

    il n'y a qu'un juke box

    qui inlassablement joue ses rengaines

    "enfants", "jeux", "oiseaux", "fête", "rires", "odeurs".

     

    dring! dring !! c'est le menu "sonnette"?

    oh  ça va !! passez par ici ! j'irai par là !

    espèce de vieux radoteur mécanique

    je ne vous gênerai pas longtemps:

    l'imaginaire est une grande chose

    prendre la réalité en pleine face

    d'un derrière de mur,

    n'était pas nécessaire, bien au contraire !

     

    La rigolade, la poésie, la vie

    se trouvent derrière le mur

    mais pas de ce côté-ci!

    je reprends mon élan

    je rentre sur le champ

    ma prairie est plus verte

    mon plaisir de vie infini !

      0011.gif

    je n'irai plus voir le derrière des murs

    je serai mise au pied du mur

    et j'imaginerai le reste d'ici c'est sûr!

     

     

     

     

     


    39 commentaires