• Défi n°43

    proposé par Noune

     

    "COUP DE BALAI A BROCELIANDE"

    Prenez la fée MELUSINE et son double, sombre SORCIERE.

    Passez-les dans une tornade blanche jusqu’à ce que toutes les lettres se détachent.

    Récupérez-les pour former 10 mots, en plus des 2 ci-dessus

     (on peut utiliser la même lettre plusieurs fois), et l’indispensable MERLIN.

    Il n’y a plus qu’à utiliser ces 13 mots dans un texte libre

                       (si vous les mettez en italique, on les reconnaîtra)                

     

      0095

     

     

     

    Dans la forêt de Brocéliande, la nuit profonde étendait lentement son manteau de brume enveloppant la lune d'un voile opaque, quelques bruits furtifs, se répondaient en écho: un lapin rentrait dans son terrier, fermait sa porte à double tour; un farfadet s'aventurait parmi les fougères levant de toute sa hauteur une luciole en guise de lanterne, faisait signe à ses congénères, il avait enfin trouvé le champignon idéal pour abriter leur bivouac.

    Les elfes chantaient de douces  prières aux clochettes tintinabulantes: La forêt enchantée se préparait gentiment au coucher......

    Soudain un craquement sinistre, un craquement de squelette brisé se fit entendre :une ombre hideuse revêtue de haillons, claudiquait  à travers les arbres écrasant sur son passage une flore ancestrale et ses habitants minuscules.

    C'était la sordide sorcière , aucun doute, l'odeur fétide, pestilentielle qu'elle dégageait perdurait dans son sillage .

    Les petits animaux de la forêt avaient compris, ce soir il y aurait carnage, incantations et poison en préparation...

    Quel sortilège allait- elle encore inventer pour nuire à son cousin Merlin?

    Arrivée dans son antre, la sombre créature s'affaira: raviva les braises de l'âtre, ajouta quelques bûches, et mit à chauffer un gros chaudron.

    Sur la table des préparations glauques**, et gluantes* attendaient leur incorporation dans le mélange de sa nouvelle recette;

    A la lecture du grimoire, un à un , les ingrédients prirent le bouillon:

    deux crapauds aux yeux globuleux,

    une rouge vipère  (préalablement mise au poing)

    une cervelle de souris (choisir de préférence une souris verte ayant couru dans l'herbe des prés salés du Mont St Michel)

    les ci-dessus mentionnées préparations glauques**  (mariner 24 heures une base d'huile d'olive et trois yeux humains exhorbités sous torture)

    et gluantes* ( sinus de gnômes prélevés au coeur de l'hiver si possible juteux )

    quelques épices pour la note corsée ,

    une cuillérée de miel   (facultative apportera quelque douceur au moment de la dégustation)

    augmenter la température de chauffe jusqu'à ébullition.....puis passer le tout au moulin à légumes, servir chaud .

     

    Elle fit bouillir la marmite, tant et si bien.....

    on ne le dit jamais assez, "marmite bouillue, potion foutue"

    ...tant et si bien qu'une tornade blanche s'en échappa, sous pression atmosphérique, le faitout déborda, dégueulant ses crapauds nouvellement greffés de globes oculaires humains (mi-cuits), le miel et les sinus  englués ensemble formaient un magma nauséabond fourré à la cervelle de souris verte devenue rose éosine, la vipère, verte de peur, quant à elle était parvenue à sauver sa peau enroulée sur le manche de la cuillère  (depuis ce jour "Le caducée" est l'emblème fidèle des sauveteurs de tous ordres )

    La potion maléfique se répandit jusque sur le tapis brodé d'or fin, unique souvenir familial hérité de son oncle d'Armorique, et engloutit la sorcière, en tourbillons clapotants et acides.....

     

    Sulfureuse mort alitée:

    Ne jouez pas aux apprentis sorcier(e)s,

    quand vous ne maitrisez pas les rudiments de quelque discipline qui soit

    ça peut faire des dégâts et ça mélusine  en faillite !!

         


    57 commentaires
  •  

    Sur la proposition d' Ôlivier...

    (en tout bien tout honneur)

    je sais l'image peut prêter à confusion et à commérages

     

    bas longs

     

     

    (clic pour les explic)

     

     

    "Alors, musiciens, chanteurs et autres amateurs de bons mots bien sonnants, "

    accourez, je vous invite à la transmutation homophonique suivante :

    du tambour passez donc à la trompette.

    Faites des tours et des détours,

    des vers ou de la prose.

     

     

     

     

     

    voici  nos élucubrations de Novembre:  transmutation de type Phonique

     

    Oui, je sais soeurette que la lessive est terminée, ne sors pas le linge du tambour 

    Ne t'inquiète pas , je le mettrai moi même à sécher sur le palier, tantôt !

    plan d'approche du nouveau voisin, évitons le râteau

    cachons à la vue la lessive de soeurette et ses fâcheuses culottes petit bateau

    il sera judicieux d'offrir au regard une étendue de mes noirs bas longs

     Appâter aux "dessous affriolants" , le beau blond

    Je ne voudrais pas passer pour un vieux tromblon

    J'entends déjà dans l'immeuble ... résonner les quolibets "Triomphal Opéra Aïda" à la trompette.

     

     

              Layssy Von Hallalessiv (Tricôtine)

     

     

     

    Toutes les participations des transmutins et transmutines ont été publiées chez Mister Ô  Jeudi   (clic ici)


    18 commentaires
  •   0051.gif

     

    Nous sommes rentrés tard dans la bulle,

    hier,c'était jeudi, jeudi poésie ....

    on a trouvé des mots à thème,

    des mots sulfureux,

    des mots exquis aussi !

     

    Il y a des trésors partout sur vos blogs,

    je suis fière et heureuse de croquer en votre compagnie,

    "la coquille" est une bien jolie fille! 

    N'est ce pas mon Amiral ?

     

    je voulais vous le dire du fond du coeur.....

    Merci les Matelôts ! 

    je voulais vous rassurer aussi ....

    si Néon  a broyé " le noir "  hier

    c'était  uniquement pour lui tordre le cou !!

     

    Nous répondrons à vos commentaires 

    le temps fait beaucoup à l'affaire...

    nous avons préféré vous visiter

    avons échoué au pays des rêves ....  

    devant tant de beautés !

     

      

    tricotine-4 copie 

    et Néon


    24 commentaires
  • Poésie du Jeudi

    proposée par Nounedeb

    chez les  CROQUEURS DE MOTS 

     

    thème ....sulfureux

     

    0030.gif

     

    De noirceur vêtue, 

    tu sèmes les ténèbres

    et jouis de la terreur

     

      Ton haleine perfide

     vomit biles et venins

    en sulfureux festins 

     

    Tu joues la sérénade

    au mileu des tombeaux

      ta vie n'est que chaos

     

    Tu crois, bête immonde

     à jamais me lier à ton monde

    en volant ma lanterne...

     

    quelle baliverne !

     

    Je franchirai tes murs

    tes tourbières de néant

    sous la lune complice 

     

    J'aurai pour seule armure

    une rose sans épine,

     un coeur palpitant

     

    Tu pleureras ta haine

    tu maudiras ma veine 

    ta défaite sera reine...

     

    Mon salut...... Triomphant !

      

    0058-copie-1

     

     

    @Tricôtilluminée

     

     

     


    50 commentaires
  • Pour

    "la récré de JB"

    Prénom du mercredi

     

    "Faustine" 

     

    faustine.gif  

     

    Un soir à l'Opéra 

    Un jeune basson de bonne famille

    se prit d'amour pour une  jolie Clarinette

    entonnant pour la mignonette

    de beaux airs militaires

     

    La jeunette un peu timide

     n'osant lever ses boutons nacrés

    ni desserrer les anches

    restait discrète sur ses phrases musicales.

     

    Elle sentait sur son cou,

     le souffle du joli choeur

    placé trois pupitres plus hauts.

     

    Au dernier coup de Cymbales,

    l'opéra en trois actes

    baissa le rideau

    sur les deux tourtereaux.

     

    Une saison plus tard.....

    un matin d'Opérette

    le jeune Basson

    partit en solo

    chercher l'abbé Névol,

    et sa bénédiction

    sonnait au carillon

    annonçait la nouvelle

    sur un ton enjoué:

     

    Vite vite, Mr le curé

    "nos petites notes sont nées"

    il faut les bâptiser..

     

    "Piano, piano... Mr Basson D'Ocktav

    j'arrive en un mouvement

    comment s'appellent elles ?

     

    Il y eut un bref silence

    un soupir

    euh...

     

    la première :Faustine

    la seconde: Justine

    à moins que ce ne soit... l'inverse ?

    j'ai oublié...  la partition !

     

    (zzz...Ut! Clarinette va me passer un de ces saxo !)

     

     

     


    48 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires