• Art féminin....

    Poésie chez Bruno
        et les "croqueurs de mots"

    spécial femme... poète (2)
    printemps des poètes


     

    Epître aux femmes

    Ô femmes, c'est pour vous que j'accorde ma lyre ;
    Ô femmes, c'est pour vous qu'en mon brûlant délire,
    D'un usage orgueilleux, bravant les vains efforts,
    Je laisse enfin ma voix exprimer mes transports.
    Assez et trop longtemps la honteuse ignorance
    A jusqu'en vos vieux jours prolongé votre enfance ;
    Assez et trop longtemps les hommes, égarés,
    Ont craint de voir en vous des censeurs éclairés ;
    Les temps sont arrivés, la raison vous appelle :
    Femmes éveillez-vous et soyez dignes d'elle.

    Si la nature a fait deux sexes différents,
    Elle a changé la forme, et non les éléments.
    Même loi, même erreur, même ivresse les guide ;
    L'un et l'autre propose, exécute ou décide ;
    Les charges, les pouvoirs entre eux deux divisés,
    Par un ordre immuable y restent balancés.[...]

    Mais déjà mille voix ont blâmé notre audace ;
    On s'étonne, on murmure, on s'agite, on menace ;
    On veut nous arracher la plume et le pinceau ;
    Chacun a contre nous sa chanson, ses bons mots ;
    L'un, ignorant et sot, vient, avec ironie,
    Nous citer de Molière un vers qu'il estropie ;
    L'autre, vain par système et jaloux par métier,
    Dit d'un air dédaigneux : Elle a son teinturier.
    De jeunes gens à peine échappés au collège
    Discutent hardiment nos droits, leur privilège ;
    Et les arrêts dictés par la fatuité,
    La mode, l'ignorance, et la futilité,
    Répétés en écho par ces juges imberbes,
    Après deux ou trois jours sont passés en proverbes.
    En vain l'homme de bien (car il en est toujours)
    En vain l'homme de bien vient à notre secours,
    Leur prouve de nos coeurs la force, le courage,
    Leur montre nos lauriers conservés d'âge en âge,
    Leur dit qu'on peut unir grâces, talents, vertus ;
    Que Minerve était femme aussi bien que Vénus ;
    Rien ne peut ramener cette foule en délire ;
    L'honnête homme se tait, nous regarde et soupire.
    Mais, ô dieux, qu'il soupire et qu'il gémit bien plus
    Quand il voit les effets de ce cruel abus ;
    Quand il voit le besoin de distraire nos âmes
    Se porter, malgré nous, sur de coupables flammes !
    Quand il voit ces transports que réclamaient les arts
    Dans un monde pervers offenser ses regards,
    Et sur un front terni la licence funeste
    Remplacer les lauriers du mérite modeste !
    Ah ! détournons les yeux de cet affreux tableau !
    Ô femmes, reprenez la plume et le pinceau.
    Laissez le moraliste, employant le sophisme,
    Autoriser en vain l'effort du despotisme ;
    Laissez-le, tourmentant des mots insidieux,

    Dégrader notre sexe et vanter nos beaux yeux ;
    Laissons l'anatomiste, aveugle en sa science,
    D'une fibre avec art calculer la puissance,
    Et du plus et du moins inférer sans appel
    Que sa femme lui doit un respect éternel.
    La nature a des droits qu'il ignore lui-même :
    On ne la courbe pas sous le poids d'un système ;
    Aux mains de la faiblesse elle met la valeur ;
    Sur le front du superbe, elle écrit la terreur ;
    Et, dédaignant les mots de sexe et d'apparence,
    Pèse dans sa grandeur les dons qu'elle dispense. [...]

    encrier.jpg
     ( note de Tricoplume: Ne confondons pas Arts féminins et Arts ménagers !!! )


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Nat
    Jeudi 18 Mars 2010 à 07:03
    Nat
    femme laisse ton audace vagabonder
    quel magnique poème
    merci pour cette découverte pascaline gros bisous
    2
    Jeudi 18 Mars 2010 à 08:04
    kiki
    Très beau ce poème!!!!!!!bonne journée ensoleillée!!!!!bizzzzz,Christiane
    3
    Jeudi 18 Mars 2010 à 11:23
    ADAMANTE
    Un poème à lire et à relire, je l'emporte avec moi. Merci et pardon de n'être pas venir aussi souvent que je le souhaiterais. Bonne journée et bisous
    4
    Jeudi 18 Mars 2010 à 16:57
    harmonie37
    Une nuance à ne surtout confondre.
    Très belle découverte.
    Gros bisous
    5
    Jeudi 18 Mars 2010 à 18:48
    Eglantine-Lilas
    est ce que les meres grand c'est toujours consideré dans la catégorie femme ?
    bisous
    6
    Jeudi 18 Mars 2010 à 19:32
    Pascale la tricotine
    hihi !  oui !!! tu fais partie des belles plumes encore !!! bizzoux
    7
    Jeudi 18 Mars 2010 à 19:33
    Pascale la tricotine
    hihi!!!  on serait tenté de nous le dire.... j'ai pris les devants !!! bizzoux Harmonie
    8
    Jeudi 18 Mars 2010 à 19:36
    Pascale la tricotine
    un poème à placarder dans toutes les  écoles, entreprises, académies françaises et d'ailleurs!!
    pas de souci pour les vizzites on est toutes à la m^^me enseigne!!! je n'arrive pas faire tout le tour non plus !! bizzoux Adamante !! je te parlerai de ma "gueule d'amour" programmée pour Samedi , si tu as le temps de venir lire!!
    9
    Jeudi 18 Mars 2010 à 19:36
    Pascale la tricotine
    le soeil est parti.... pt^tre chez toi  ???? bizzoux Kiki
    10
    Jeudi 18 Mars 2010 à 19:41
    Pascale la tricotine

    de rien Nat !! c'est pas d'aujourdhui que les femmes sont enclines à défendre leurs plumes !! hihi ! bizzoux bonne soirée,... ce soir je fais relâche de la toile à 20 h (enfin je me le suis promis , on me reverra peut-être, si Néon m'y pousse )

    11
    Jeudi 18 Mars 2010 à 19:43
    ADAMANTE
    Je viendrai samedi, une gueule d'amour ça ne se loupe pas (dis donc, j'écris un français de "vitesse" : "n'être pas venir!!!!" honte à moi. Je copierai 100 fois : je dois relire mes commentaires !) Bises
    12
    Jeudi 18 Mars 2010 à 19:48
    Pascale la tricotine

    T'inquiète Néon avait fait la traduction automatique !!! hihi bizzz

    13
    Jeudi 18 Mars 2010 à 21:31
    amtealty bougnen
     je découvre et j'aime
     cet épitre aux femmes
     merci pour ce joli partage
     bisous  d'amtealty à pascale la tricotineuse
    14
    Vendredi 19 Mars 2010 à 06:15
    lyly
    Bonjour Pascale

    Très joli choix ! Une superbe découverte !
    Le mot de Tricoplume est excellent aussi !
    Je pars sur la pointe des pieds, Néon doit être sous la couette confortablement installé, surtout ne pas le réveiller... chut ! 
    Bisous et belle journée
    15
    Vendredi 19 Mars 2010 à 12:39
    fanfan
    voilà une féministe avant l'heure; que tout cela est bien dit , bien enrobé mais dit quand même ! j'aime bien
    16
    Samedi 20 Mars 2010 à 10:47
    Pascale la tricotine
    une avant gardiste la dame !! j'ai trouvé ça très encore d'actualité !!  merci Amtealty  bizzoux des côtes d'argent
    17
    Samedi 20 Mars 2010 à 10:55
    Pascale la tricotine
    ça te parle comme à moi ce genre de texte !!! Néon était effectivement encore sous la couette, et aujourd'hui il a émergé y a peine une heure !!  je traîne encore ç'est trop bon avec du soleil à la fenêtre !!! bon week end malicieuse délicieuse Lyly bizzoux
    18
    Samedi 20 Mars 2010 à 10:56
    Pascale la tricotine
    yes!!!   pas démodé pour un sou ce texte !!!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :