• Défi n°81 Allons z'enfances....

    Défi n° 81 "Enfance, enfances

    Proposé par Jeanne FADOSI

    COMMUNAUTE CROQUEURS DE MOTS

     

     

    la-mode-illustree1870-d.JPG    illustration extraite d'un numéro du journal "La mode illustrée" de 1870

     

      

     

    Vous donnerez à votre texte (pas trop long) la forme que vous souhaitez

    (prose, vers, calligramme,etc.),

    à partir de ce que vous inspire cette image.

     


    C'était un tapis moelleux presque capitonné qu'on avait déroulé sur le sol afin que l'enfant puisse évoluer en toute liberté. Il était agrémenté de larges rubans brodés de décors enfantins, ses couleurs vives et les seynettes amusantes qu'il représentait étaient autant de chemins propices à initier l'éveil de la parole et de  la pensée, une porte ouverte vers l'imaginaire.

    Marie s'amusait à faire découvrir à sa fillette Clo, les diverses représentations qui l'avaient jadis fascinée.

    Elle n'avait pû se résoudre à laisser ce tapis abandonné, tant elle était attachée au souvenir de sa grand mère qui l'avait confectionné lorsque ses frères ainés étaient nés.

    Ce tapis avait connu tant de genoux d'enfants, tant de babillages , avait porté tant de rêveries au sein de cette famille aux nombreux héritiers, qu'il en avait quelque peu souffert.

    Ses frères, jumeaux de leur état, avaient usé, ô combien, le centre de l'étoffe  à force de batailles meutrières livrées entre armées ennemies de soldats de plomb! Ils y avaient tellement pris goût qu'ils avaient fait carrière l'un dans la cavalerie l'autre dans l'artillerie, et morts tous  deux, un même jour d'hiver, sans trompette ni tambour... au fond de leur lit , tombés sous les coups redoutables de la grippe Espagnole.

    Eloïse avait à son tour pris possession du tissu voluptueux y avait laissé sa trace ,  Marie  de trois ans sa cadette  admirait sa façon d'y bercer les poupons, d'y être maitresse femme et mener ses élèves disparates aux lauriers ou au coin selon les jours. Lorsqu'une fibre artisitique se révéla à elle, quelques années plus tard, le pauvre tapis en fut pour ses frais: tâches d'encre de chine, peinture à l'huile l'ornèrent à jamais. Eloïse avait trouvé sa voie ce qui n'était pas du goût de leurs parents, on la maria à un riche commerçant qui partit s'enrichir d'avantage dans les Iles. Marie n'avait  maintenant que de rares nouvelles de sa soeur, son coeur se serrait à cette seule pensée. Les tâches  indélébiles, s'étaient muées en ornements dont seule  Marie  en connaissait l'exact emplacement . Elle s'était évertuée  à réparer le précieux témoin des enfances familiales dont elle était dépositaire tout comme la maison qui les avait vus grandir. Clo à son tour  laisserait sa griffe et d'autres encore ... sur le tapis des jours d'insouciance.

    Allons z'enfances... de la famille !

     

    @Tricôtinôzobjets


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Mai 2012 à 08:30
    M'amzelle Jeanne

    Belle longévité pour ce tapis d'orient ! Il aurait pu également servir de tapis volant...ça on ne le saura jamais..

    J'aime cette histoire de famille Tricotine... Bravo !

    Bizzouxxdouxxde Jeanne

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Lundi 14 Mai 2012 à 08:50
    Quichottine

    Un tapis souvenir... objets inanimés avez-vous donc une âme ?

    Je suis sûre que oui.

     

    Merci pour ce moment d'enfance retrouvée.

    Bisous et douce journée.

    3
    Lundi 14 Mai 2012 à 08:52
    Monelle

    Un tapis plein de souvenirs proches ou lointains !

    Bonne journée - bisous

     

    4
    Lundi 14 Mai 2012 à 10:59
    Clio48

    Joli texte plein de nostalgie et de douceur !

    J'aime beaucoup !!!

    Bises et bonne semaine .

    5
    Lundi 14 Mai 2012 à 11:31
    Marie de Cabardouche

    Tricôtinôlait ton tapis est un véritable recueil de l'Histoire, que tu as fort bien rapportée.

    Très émouvant retour sur le parcours de chacun de ceux qui y ont laissé un peu d'eux-mêmes. Voilà qui me conforte dans le fait de conserver les objets anciens imprégnés de bribes de multiples personnalités (à en faire frémir les adeptes du dépouillé Feng Shui!).

     Bises et belle journée!  

    6
    Lundi 14 Mai 2012 à 12:45
    jill-bill.over-blog.

    Un tapis bien partagé Pascale !  Bon lundi croqueur à toi ! Bises de jill

    7
    Lundi 14 Mai 2012 à 16:38
    marie chevalier

    Quel joli texte ! Je dois avouer que je n'ai pas pris le temps de  participer mais je me fais une joie de venir  vous lire tous  bonne  fin de journée

    8
    Lundi 14 Mai 2012 à 21:39
    catiechris

    Tapis percé

    tapis marqué

    tapis abusé !

    9
    ABC
    Lundi 14 Mai 2012 à 21:50
    ABC

    Le tapis connaît tous les jeux d'nfants sur des générations, il doit être sauvegardé, mémoire de l'innocence enfantine, avant le saut dans les dures réalités de la vie d'adulte... Vive les z'enfants de la famille !

    J'ai l'impression qu n'a pas fini de faire des siennes difficile de savoir qui a participé ???? '

    10
    Mardi 15 Mai 2012 à 00:12
    flipperine

    et ces enfants qui grandissent trop vite

    11
    Mardi 15 Mai 2012 à 00:16
    papiluc

    Plus encore que le tapis, vive les trous et les taches qui nous parlent de son histoire ! Et vive aussi les moments de lecture exquise que nous procurent les croqueurs sagement menés par leur Capitaine !

    12
    Mardi 15 Mai 2012 à 03:38
    Hauteclaire

    Toute l'histoire d'une famille au travers de ce tapis, et des enfants au destin peu heureux finalement.

    Une tristesse subtile dans ce récit, espérons que la petite dernière Clo connaîtra plus de joies adultes ...

    Gros bisous Pascale,

    et je te le dis en réponse chez moi, je ne suis pas là ce we, ou alors sur portable tard le soir ...

     

    13
    Mardi 15 Mai 2012 à 09:50
    Lolita

    Quel tapis magique  ! très joli texte qui laisse place à la rêverie... Bonne journée

    14
    Mardi 15 Mai 2012 à 15:24
    mansfield

    Une très belle idée, ce tapis aux souvenirs!

    15
    Mardi 15 Mai 2012 à 17:22
    fanfan

    Il en a vu de toutes les couleurs ce tapis! Et il en verra d'autres !! Bises

    16
    Mardi 15 Mai 2012 à 17:31
    Jeanne Fadosi

    oh que c'est joli et teinté de tristesse. Tu as inscrit le tapis dans la durée d'une histoire familiale où les destins contrarient les rêves d'enfants. c'est sans doute le lot de la plupart.

    Garder les objets anciens, les laisser dire leur(s) histoire(s) ...

    merci tricôtine. Bises et belle soirée

    17
    Mardi 15 Mai 2012 à 18:10
    Voilier

    Merci pour ces z'enfances !  et belle soirée...

     

    Voilier

    18
    Mardi 15 Mai 2012 à 21:28
    unsoirbleu

    Tendre évocation d'un tapis familial, témoin d'innocents moments. C'est doux ... comme un tapis devrait toujours l'être ...

    19
    Vendredi 18 Mai 2012 à 10:46
    Juntos

    Un tapis, ça fait riche, un Tapie, c'est riche.

    20
    Vendredi 18 Mai 2012 à 13:04
    Lenaïg Boudig

    Coucou Tricotinôzobjets ! Enfin, j'arrive découvrir ton tapis ! Une bien agréable et riche saga familiale autour de lui, petits plaisirs et tragédies, j'aime beaucoup. Gros bizzzouxxxxx !

    21
    Vendredi 18 Mai 2012 à 17:33
    chloé

    Un tapis où chacun laisse une trace de son passage! Magique! Cela fait comme d'hab, passant entre tes mains, une très jolie histoire magnifiquement brodée ma Tricôtine préférée! Gros bisous à toi ! Trichlotinobidule.

    22
    Vendredi 18 Mai 2012 à 21:45
    Mimi des Plaisirs

    Beau mélo  nostalgique ce conte, Tricôtine!
     
     Pourrais-tu vérifier si je suis toujours dans la liste des croqueurs parce que je n'ai pas reçu le courrier du dernier défi(le 81) et je n'ai pu participer qu'en allant visiter une croqueuse .Tu n'est pas venue chez moi non plus quand j'ai publié à ton défi. Donc, je m'inquiète...
     amicalement, Captain Tricôtine.
     Le moussaillon Mimi des Plaisirs.

    23
    Dimanche 20 Mai 2012 à 15:41
    le-panier-a-histoire

    Bonjour Pascale, il me plaît ton texte, beaucoup, mais m'étonne un peu: le ton triste et nostalgique n'est pas dans tes habitudes... Heureusement que les jumeaux meurent sur le front de la grippe espagnole... hi, hi, on retrouve ton humour ! Pauvre Marie, pas gaie d'être dépositaire de l'histoire familiale, c'est un rôle qui peut peser lourd parfois. Bizzzz Mireille

    24
    Dimanche 20 Mai 2012 à 20:36
    ecritsparciparla

    les souvenirs d'antans qui nous font aujourd'hui et qui demain guideront les pas de nos descendants chargés d'histoire. j'aime ton conte, merci

    25
    Lundi 21 Mai 2012 à 09:42
    Jeanne Fadosi

    coucou Tricôtine. J'espère que tes imprévus qui t'ont occpué cette semaine n'étaient pas (ou pas trop si c'est le cas) facheux.

    tu sais j'ai eu beaucoup de plaisir à découvrir tout ce que les Croqueurs ont tricoté à partir de cet enfant sur ce tapis de jeux. 

    Faire la synthèse en raison de la défaillance d'OB, je m'en serais bien passée. Quang le journal de la communauté est tenu à jour et à l'heure, chacun peut se débrouiller avec et ce serait bien qu'on revienne à un publication plus régulière.

    Et puis, même avec ces inconvénients, tenir le gouvernail d'un défi n'implique pas cette synthèse. L'important, c'est que chacun y prenne du plaisir, en écrivant, et en partageant la lecture avec les autres participants.

    Bises amicales et belle semaine avec un peu de repos aussi si tu le peux

    26
    Lundi 21 Mai 2012 à 18:41
    Néon & Tricôtine

    bonjour Mimi !! Si le moussailon boit le bouillon nous voià dans de beaux draps .... j'ai peut-être manqué ton texte à mon défi : OB nous a fichu une pagaille dans les affichages depuis plusieurs semaines, je vais refaire un tour ce soir ou demain. Pour la newsletter je ne peux rien faire parfois ça ne fonctionne pas bien. As tu reçu le mail pour le  défi 82 hier soir ? Vérifie si tu as toujours la communauté croqueurs de mots dans tes options de parution, si ce n'est pas le cas refais une demande d'entrée dans la communauté.  bizzz amicales

    27
    Dimanche 27 Mai 2012 à 08:01
    Néon & Tricôtine

    Bonjour Jeanne, je n'ai pas encore terminé mon tour de lecture... des imprévus qui se poursuivent encore mais rien de grave un gros manque de temps , les jours fériés ont engendré beaucoup de retard dans la gestion du blog , on travaille plus ici quand les clients sont eux en repos et le soir je suis trop fatiguée pour lire, j'espère être plus présente dans les semaines à venir  malgré quelques absences encore prévues en juin. j'ai vu qu'OB intervertissait les publications pour ton défi, ça mettait la tête à l'envers ! je vais tenter de voir comment ça fonctionne !! le sujet m'a vraiment beaucoup plu, on pouvait trouver une belle matière à croquer avec cette gravure !! je te fais de gros bizzoux d'ici au soleil levant, (je suis chez des amis jusqu'à lundi  )

    28
    Dimanche 27 Mai 2012 à 08:07
    Néon & Tricôtine

    Bonjour Mireille, oui il est différent de ce que j'écris habituellement , j'aime beaucoup également remonter le temps avec les objets et la gravure proposée par Jeanne s'y prêtait  d'où ce texte nostalgique !! mais il n'était pas lié à une morosité ambiante !!  Je t'embrasse  suis encore peu présente mais ça va venir (j'espère), il y a beaucoup de choses qui m'occupent encore ailleurs.

    29
    Dimanche 27 Mai 2012 à 08:09
    Néon & Tricôtine

      très bon !!! merci Juntos bon week-end !

    30
    Dimanche 27 Mai 2012 à 08:12
    Néon & Tricôtine

    j'aime bien ce tapis moelleux, pas ceux qui te rapent  les genoux quand tu joues (souvenirs affreux d' un tapis coco rèche dans la chambre qui  t'incrustait des "gauffrettes" sur la peau ...)

    31
    Dimanche 27 Mai 2012 à 08:15
    Néon & Tricôtine

    Merci Papiluc, les objets gardent les traces de ceux qu'ils ont côtoyés et c'est un plaisir de chercher ces traces d'un autre temps que les moins de 20 ans.... bizzzoux suis encore en vadrouille   bon dimanche !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :