• l'infini...tique

    Jeudi Poésie

     communauté CROQUEURS DE MOTS

    proposé par Catiechris

     

    infini.jpg

     

     

    l'infini ment à dépasser les bornes

    intersections d'intervalle rétréci

    dérivées ordonnées  jusqu'au néant

    sans pouvoir prendre la tangente.

    Que viennent un jour des asymptôtes obliques,

    équations sans limite retour à l'origine

    Ô+ rhésus une courbe s'élève

    Ô- qu'elle ne s'achève

    quelle que soit la constante

    si la fonction est dérivable

    conservons le second degré

    jusqu'à tracer la courbe

    de notre destinée

    en poussières d'étoiles...

     

    mathematiques.jpg

    @Tricôtinômathématics

     

    (inspiré d'un exercice mathématique très éloigné de la planète poétique)

     

    glossaire mathématique :(je vous passe les définitions)

    + ou - l'infini 

    bornes

    intersection

    intervalle

    dérivée

    ordonnée

    néant = zéro 

    tangente

    asymptôtes ( vertcale, horizontale, oblique)

    équation

    limite

    origine

    O+ (se prononce Ô)

    courbe

    O-

    constante

    second degré (équation du second degré)

    fonction dérivable

     



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Nat
    Jeudi 17 Mars 2011 à 06:52
    Nat

    alors là.... chapeau !

    2
    Jeudi 17 Mars 2011 à 07:33
    catiechris

    Heureusement cela ne mène pas à un vrai calcul parce que ça aurait pu être très indigeste !

    3
    Jeudi 17 Mars 2011 à 08:02
    jill-bill.over-blog.

    Bravo pour l'exercice !!!!   Bon jeudi en poésie Pascale....Bizzzzzzzzzzzzzz

    4
    Jeudi 17 Mars 2011 à 08:25
    m'annette

    je n'étais pas matheuses pour 2 ronds, dèq que nous eûmes abordé les ensembles, l'infini, etc... et j'eus vite fait de prendre la tangente!

    Bel exercice!

    bisous!

    5
    Jeudi 17 Mars 2011 à 08:32
    Catheau

    Combien poétiques sont les infinis astronomiques. Très beaux, vos derniers vers.

    6
    Jeudi 17 Mars 2011 à 08:46
    Clarélis

    Ouh la la !!! Dès qu'il s'agit de mathémétiques, j'ai tendance à fuir !

    Bravo, cependant pour ce beau tour de force: marier les maths avec la poésie !

    Gros bisous,

    Clarélis

    7
    Jeudi 17 Mars 2011 à 09:04
    Brunô

    Pas vraiment ma tasse de thé les mathématiques et leurs formules enfouies dans mon cerveau amnésique, bravo à toi pour l'exercice réussi et ta fin en poussières d'étoiles qui me convient mieux.

    J'espère remettre mon devoir du défi lundi, même si je trouve, en toute amitié, qu'on se masturbe un peu trop l'esprit sur des thèmes hermétiques et de moins en moins accessibles à tous...mais peut-être que je vieillis . Ce genre d'énoncé me fait à peu près le même effet que les maths.

    Allez, tu n'y es pour rien et je sais que c'est parfois pas simple de gérer tout ça. Merci de ta patience

    De gros bisous

    8
    Jeudi 17 Mars 2011 à 10:15
    Nounedeb

    C'est ça, finalement: F =Mc2? (F représentant l'élément féminin, et Mc l'élément masculin).

    9
    Jeudi 17 Mars 2011 à 10:27
    Anne

    Finalement les maths, c'est de la poésie !!

    10
    Jeudi 17 Mars 2011 à 10:39
    Lenaïg Boudig

    Bonjour Tricôtine ! Ah, quelle belle page, j'ai toujours admiré les tableaux noirs couverts d'équations, du fait qu'elles resteront impénétrables pour moi ! Ton poème m'impressionne, hi hi ! On dit parfois que ... Dieu se cache dans les maths ! Et les calculs nous permettent de nous rapprocher des étoiles, cela c'est certain ! Très bonne idée, je suivrai le conseil de la fin. Bizzzzz, belle journée !

    11
    Jeudi 17 Mars 2011 à 11:03
    au rythme des maux

    Comme quoi, tout est poésie dans la vie, si on veut......et surtout si l'inspiration est là 

    Bravo ma chère Pascale.

    Bises ++++

    Pierre

    12
    Jeudi 17 Mars 2011 à 15:05
    Jeanne Fadosi

    mais tu as tous les talents ! j'aime beaucoup cet infini décliné en poésie mathématique, ... de quoi convertir les irréductibles littéraires imperméables à sa beauté.

    13
    Jeudi 17 Mars 2011 à 17:10
    Mamie Claude

    Aie aie aie, j'ai toujours été nulle en math ...... mais bien rigolé quand même. bisous

    14
    Jeudi 17 Mars 2011 à 17:36
    Adamante

    Je reste sans voix, alors pour toi, je tape dans mes mains naissent alors des éclats d'étoiles.

    15
    Jeudi 17 Mars 2011 à 19:37

    Yess, une matheuse, J'adore ! Les mathématiques sont un art ! Les gens pensent ne pas être compétents en maths; ils se font des idées. il faut se dire que c'est beau et passionnant; apèrs ça vient tout seul...Baf' 

    16
    Jeudi 17 Mars 2011 à 20:13
    fransua

    j'aime beaucoup le premier vers et on peut le transposer à ce qui se passe...a force de faire joujou avecles energies et la planète nous ne serons peut etre bien un jour prochain qu'une poussière d'étoiles mais la terre" ne nous aura pas menti , elle nous aura avertie !

    17
    Jeudi 17 Mars 2011 à 21:44
    Rose

    Magnifique équation! Beaucoup d'inconnues en lumière, c'est là le mystère...

    Bonne nuit Tricotine, néon dans les poussières d'étoiles!

    Rose

    18
    Jeudi 17 Mars 2011 à 21:47
    Anne Le Sonneur

    Rétrécis d'intervalles, obliques des équations, trois heures pour répondre et le grand vide... Le second degré, je l'entends autrement ! Puis, une fenêtre là... l'escapade, le chant des oiseaux, je dérive, je voudrais prendre la tangente... "T'as une heure pour scribouiller le vide et disparaître, filer, retrouver leurs chants. Avant c'est trop tôt ; après, tu planches...". Merci à toi, pour ce beau souvenir-là !

    19
    Jeudi 17 Mars 2011 à 23:16
    Pascale la tricotine

    si si !!! chaque terme mathématique  mène au calcul du bonheur !! sur le tableau noir !!

    20
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:01
    Pascale la tricotine

    en fait les termes mathématiques ont une substance poétique à mes zyeux de matheuse, j'ai voulu montrer que l'on pouvait faire une texte d'évasion malgré  l'intervalle qui nous est imparti sur cette terre !! je vois que ce n'était pas ta matière préférée, tu faisais comme l'enfant et l'oiseau Lyre....

    L’oiseau Lyre

    Deux et deux quatre
    quatre et quarte huit
    huit et huit font seize…
    Répétez ! dit le maître
    Deux et deux quatre
    quatre et quatre huit
    huit et huit font seize.
    Mais voilà l’oiseau lyre
    qui passe dans le ciel
    l’enfant le voit
    l’enfant l’entend
    l’enfant l’appelle
    Sauve-moi
    joue avec moi
    oiseau !
    Alors l’oiseau descend
    et joue avec l’enfant
    Deux et deux quatre…
    Répétez ! dit le maître
    et l’enfant joue
    l’oiseau joue avec lui…
    Quatre et quatre huit
    huit et huit font seize
    et seize et seize qu’est-ce qu’ils font ?
    Ils ne font rien seize et seize
    et surtout pas trente-deux
    de toute façon
    ils s’en vont.
    Et l’enfant a caché l’oiseau
    dans son pupitre
    et tous les enfants
    entendent sa chanson
    et tous les enfants
    entendent la musique
    et huit et huit à leur tour s’en vont
    et quatre et quatre et deux et deux
    à leur tour fichent le camp
    et un et un ne font ni une ni deux
    un à un s’en vont également.
    Et l’oiseau lyre joue
    et l’enfant chante
    et le professeur crie :
    Quand vous aurez fini de faire le pitre
    Mais tous les autres enfants
    écoutent la musique
    et les murs de la classe
    s’écroulent tranquillement
    Et les vitres redeviennent sable
    l’encre redevient eau
    les pupitres redeviennent arbres
    la craie redevient falaise
    le porte-plume redevient oiseau.
    Un poème que j'adore !!!  gros bizzzoux sous ma plume néonique
    21
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:04
    Pascale la tricotine

    merci Rose, néon est un être complexe, enchevêtré de paramètres étoilés et de calculs astronomiques... d'où cette poétique quantique !! bonne nuit  que cela ne te perturbe pas

    22
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:09
    Pascale la tricotine

    c'était tout a fait le but recherché sans y mettre les mots qu'on entend habituellement !!

    l'espoir vient ensuite avec le O+ !! (qui est aussi le rhésus sanguin salvateur parceque compatible avec la majorité des personnes ) bon j'arrête mon explication, tu vas avoir le bourdon !!! merci Fransua !! bizzzoux suis rentrée devant mon tableau ... noir à la craie

    23
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:11
    Pascale la tricotine

    merci Baf', j'adore les maths , et l'écriture aussi , alors j'ai fait une mixture!

    je suis venue voir ton blog, c'est une association ??

    24
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:13
    Pascale la tricotine

    les maths sont mes petites zétoiles que je couve encore malgré les années ( sorti mon cahier de terminale hier ... un moment de bonheur ) merci pour tes éclats d'étoiles, attention à tes mains... elles tiennent de beaux outils !!  bizzoux Adamante !

    25
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:16
    Pascale la tricotine

    c'est pas plus difficile que la bicyclette faut juste avoir le bon éclaireur au départ !!! merci Claude si tu as ri c'est le principal faisons fi des lois de relativité et du nucléaire (E=mc2) BIZZZOUX

    26
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:20
    Pascale la tricotine

    je trouve les équations très poétiques , surtout quand il y a plusieurs "inconnus" à découvrir !!!  bizzzoux Jeanne (je me suis bien amusée à mélanger les genres !! )

    27
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:22
    Pascale la tricotine

    il faut regarder par le bon côté de la lorgnette astronomique et tout est poésie je le crois volontiers!! bizzzoux de ma bulle qui fonctionne enfin pour les réponses !!

    28
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:24
    Pascale la tricotine

    oui on le vaut bien !    plus que E=MC2! surtout en ce moment bizzzoux Noune !!

     

    29
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:25
    Pascale la tricotine

    qui oserait dire le contraire à mon Néon !!!  mdr! "Pascal" ... a fait des émules tant en pensées qu'en maths sur cette bulle

    30
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:30
    Pascale la tricotine

    désolée d'avoir chiffonné ton néon  à effacer les tableaux  un défi comiqueou cosmétique  cosmopolite peut-être Lundi plutôt que cosmique...  ?? gros bizzzoux Amiraleur poète !! je suis certaine que tu vas nous pondre un chef d'oeuf !!

    31
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:32
    Pascale la tricotine

    Clarélis tu as suivi la formule jusqu'au bout ... c'est pas si sorcier !  merci d'avoir persévéré et gros bizzzoux à l'arrivée

    32
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:36
    Pascale la tricotine

    Dieu.... mon Dieu, je ne le savais pas .... , bien caché sûrement dans un angle droit  de la bulle j'adorais les tableaux pleins d'équations ... une certaine muzzzique pour Néon, faut pas lui parler de planète à celui là il s'électrise vite !!! gros bizzzoux de notre bonne étoile rose!

    33
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:38
    Pascale la tricotine

    Merci Catheau, un tableau peint à la  mode "Pascaline" et vieille calculette !!

    34
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:48
    Pascale la tricotine

    merci M'Annette .. les tangentes sont faites pour ça tant qu'elles ne courbent pas jusqu'au retour aux maths !!! bizzzz tant que ça fontionne les coms

    35
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:49
    Pascale la tricotine

    merci Jill, prochaine fois je vous donne l'équation à résoudre pour un défi !!! biiizzz

    36
    Vendredi 18 Mars 2011 à 00:50
    Pascale la tricotine

      j'ai pas eu besoin de la gomme magique !!! bizzzoux lumineux

    37
    Vendredi 18 Mars 2011 à 20:48
    catiechris

    vite montre moi la solution, je la cherche et ne la trouves pas par contre des idées naissent ! en lisant les com les réponses hum hum !

    38
    Samedi 19 Mars 2011 à 00:34
    Hauteclaire

    Bonsoir Pascale,

    un poème surprenant en dérivée qui nous projette dans un futur relatif ..

    J'aime beaucoup cette réponse au défi .

    Es-tu amateur de maths pour entraîner le néon ?

    Gros bisous

    39
    Samedi 19 Mars 2011 à 14:31
    Quichottine

    J'avais laissé les maths dans un vieux cahier... mais, finalement, j'aime assez quand elles deviennent poésie !

    40
    Dimanche 20 Mars 2011 à 21:44
    Pascale la tricotine

    coucou Hauteclaire , les maths.... c'est comme le chocolat !!! ça fait partie de moi , j'ai dû naitre avec comme pour Néon , je me pose la question souvent ne viendrai- je pas de Vénus finalement ??? gros bizzzoux j'espère que tu as eu un beau week end !!

    41
    Mardi 22 Mars 2011 à 20:04
    Pascale la tricotine

    ils sont sortis d'un vieux cahier pour s'exprimer ... finalement ils peuvent dire des choses si on les écoute !!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :