• le défi n°40 juste avant.....

    "Je vous invite à décrire l'instant juste avant. "

      Forme libre, prose, poème en vers et toutes formes d’expression qui vous plaira !

      

    Défi n°40

    proposé par Harmonie

     chez les Croqueurs de Mots   

     

    Il était allongé là mollement,

    sans penser aux conséquences de ses actes inconsidérés,

    il avait oublié les destins prêts à basculer,

    tout à sa rêverie,

     les heures s'égrenaient dans une lenteur presque immobile...

    des hordes de voyageurs scrutaient les panneaux silencieux,

    dans un ultime espoir d'y voir ne serait-ce qu' une seconde,

    affichée l'entrée en gare d'un train libérateur.

    l'instant juste avant n'avait que faire du temps écoulé,

    prenait le temps de s'admirer,

     mettait d'innombrables barrières, de multiples obstacles,

    on avait beau crier, fulminer,

    sourd aux avances,  Impassible,

    incontournable, indélogeable, facétieux, et narquois,

    il était là et bien là !

    Il avait pris soin de casser les rouages,

    de renverser le sablier en sa faveur

    les aiguilles n'avançaient plus sur le cadran.

    Malgré ses barricades et ses menaces

    Nous lui avons faussé compagnie

    nous n'étions plus otages

      l'instant d'après, charmeur et souriant

    nous avait imposé une place de pilote

    au volant d'une automobile

     nous étions enfin partis rejoindre nos amis

    loin ...... ici (clic) 

    Lyon  rugirait ses plaisirs !!!

      transport_95.gif

     

     

     

     

     

     

     

      


     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 01:14
    ADAMANTE

    Un drôle de zèbre ce temps d'avant dis-moi,  serait-il  en grève ?

    2
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 07:54
    Quichottine

    Juste avant l'instant d'après, j'aime bien les rouages du temps cassés.

     

    C'est possible, ça ?

    3
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 10:03
    Brunô

    L'instant d'après, je suis déjà mélancolique, je voudrais revenir juste à l'instant d'avant, à l'instant de cette rencontre magique à Lyon.

    Gros bisous

    4
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 11:36
    kiki

    bises,Christiane

    5
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 12:32
    Qu'importe

    Bonjour tout d'abord...Ahhh si le temps pouvait rebrousser chemin quelques fois, que de choses revisiterions nous? Que ferions nous de plus ou de moins? Merci pour cet arrêt, cette suspension...Qu'importe...

    6
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 14:14
    Monelle

    Coucou, je vois que tu es bien rentrée ! quels bons moments nous avons passés tous  ensemble - l'instant d'avant nous étions des inconnu(e)s mais l'instant d'après nous étions devenu(e)s des ami(e)s avec bonheur en ce qui me concerne.

    J'ai adhéré à "croqueur de mots" lundi - peux-tu me dire si je suis inscrite ?? merci !

    Gros bisous

    Monelle

    7
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 15:13
    Eglantine

    ha ha on cumule "avant" et voyage !!! et comme ça tu as pris le volant ! quand Néon se met quelque chose en tete ça ne doit pas être facile de l'arreter meme pas les greves c'est dire

    bisous

    8
    Mercredi 20 Octobre 2010 à 22:50
    Lenaïg Boudig

    Là, c'est l'instant d'avant ... authentique ! C'est du vécu exprimé avec ton style tricôtinesque joli et alerte ! Même pas fatiguée, on dirait, après les 400 km du retour ! C'est l'auto qui récupère !

    Bon repos et bizzzzzz !

    9
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 01:04
    Pascale la tricotine

    hihi !!! Nicole a parlé d'autonomie 400 kms.... j'ai fait 1350 kms aller retour pour une auto didacte de l'autoroute !! merci les grèves mais ça le valait bien !!   bizzoux Léna, je cours faire ma poésie on est déjà Jeudi ! pfff

    10
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 01:06
    Pascale la tricotine

    même pas en rêve arrêter le Néon ????  j'ai accumulé des miles mais pas avec les trains !!! bizzoux Eglantine, maintenant je te vois quand je t'écris .... tu m'as vue toi dans le méli mélo ???

    11
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 01:08
    Pascale la tricotine

    oui bien rentrée, mais la route fut longue, à l'aller on est prêts à tout, j'ai eu du mal à  quitter Lyon et les copinautes ensuite !! bien inscrite y a plus qu'à croquer !!! bizzz Monelle

    12
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 01:12
    Pascale la tricotine

    c'était un "juste avant" bien énervant qui a détraqué mon planning , mais Néon a de la ressource et est parfaitement têtu !!!

    13
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 01:14
    Pascale la tricotine

    j'espère que tu vas bien Kiki, je n'ai pas encore fait le tour de ma boite à mails avec cette absence , je te fais de gros bizzzoux

    14
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 01:18
    Pascale la tricotine

    Ô y en a deux autres ici des mélancoliques frénétiques !!! Néon et tricotine retourneraient bien à la case de samedi ... vidé trop vite le sablier !! grosses bises

    15
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 01:21
    Pascale la tricotine

    je voudrais bien arrêter les rouages sur la case qui m'intéresse, mais ça s'appelle de la triche !!!! les doux rêveurs doivent bien y parvenir !! ne crois tu pas??? bizzzoux Quichottine  merci pous tes passages répétés dans les tuyaux de la bulle rose

    16
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 01:23
    Pascale la tricotine

    oh la gueule d'amour !! il m'a bien empêtré l'instant d'avant !!!

    17
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 06:59
    Lyly

    Bonjour Pascalinette

    Eh bien chapeau à toi pour avoir fait une si longue route, déterminée tu es et

    récompensée puisque vous vous êtes bien régalés 

    Belle journée, bises, Lyly

     

    18
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 08:13
    jill-bill.over-blog.

    Le bonjour du jeudi déjà... Chargé ton avant mais à te lire tu as fait de belles rencontres capitaine... On oublie les kilomètres alors... Bisous de Jill

    19
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 10:49
    harmonie37

    Un juste avant pleins d'émotions mais ce qui compte c'est le plaisir du juste après phénoménal.

    Gros bisous Pascale

    20
    Jeudi 21 Octobre 2010 à 23:55
    Pascale la tricotine

    L'aller m'a paru presque court il y avait tant à trouver au bout du chemin , j'ai eu du mal à repartir j'aurai voulu que cela dure une semaine, étrange cette sensation que nous avons tous ressentie,celle de se connaitre depuis toujours ! J'aurais aimé que tu sois là aussi, mais ce n'est pas facile de se libérer quand on travaille et que l'on a charge d'âmes à la maison.

     les grèves nous ont quand même bien compliqué les choses. quelques mots seront probablement encore croqués sur le sujet dans les différents blogs je tâcherai de les répertorier sur le blog croqueur dans quelques temps

    Je te fais des gros bizzoux Lyly

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :