•  

    machine.jpg

     

    Quand  les jeunes gorilles

    apprennent au vieux singe

    la môtésie ...

    jolie découverte

     

    @Tricotinôgorilles

     

    Les mots mélangés

    chanson d'Aldebert

     

     

    - Si tu mélanges une tempête de neige avec des sandales de plage, tu sais ce que ça fait?
    - Euh? Oui! Ça fait une tempête de plage avec des sandales de neige?

    Un homme électrique et sa guitare de Cro-Magnon
    Un cœur de météo pour une Miss Artichaut
    Une tapette à gaufres avec un pistolet à mouches
    Une bouche à moteur sur une oreille à vélo

    Un chanteur de piscine dans un vestiaire d’opérette
     
    Un camion en peluche sur un lapin poubelle
    Combien de chambres à laver pour une machine à coucher?
    Un pronom fumé ou du saumon personnel

    Mélangeons les mots composés
    Composons les mots mélangés

    Une clef de taxi pour un chauffeur à molette
    Un tapis d’éclair dans une fermeture de bain
    Quelle table de mule pour une tête de ping-pong!
     
    Un crève la joie avec un rabat-faim

    Un arbre à réaction sur un avion en fleurs
    Un serpent à grelot sous un bonnet à sonnette
    Tout de vaches à points pour une coccinelle à lait!
    Un appuie-pied ou un chausse-tête?

    Mélangeons les mots composés
    Composons les mots mélangés

    Un président de la mort avec un trompe la République
     
    Un serpent à main sous un essuie-plumes
    Quel prof de poulet pour une frite de sport!
    Un croissant de glace pour un pique la Lune

    Un Bernard-madame avec un croque-l’hermite
    Des lunettes de brouillon sur un cahier d’ soleil
    Astérix le Romain ou César le Gaulois?
    Un arc-en-œil dans un tape à ciel

    Mélangeons les mots composés
    Composons les mots mélangés

    Un marin angora sur un chat d’eau douce
    Un mille-prêchi ou un prêcha-pattes?
    Une robe de canard dans un froid de mariage
    Et l’homme des missiles avec un lance-cavernes
    La clef des cigarettes sous un porte-champs
    Quel gâteau de chien pour un temps d’anniversaire!
     

    31 commentaires
  • une découverte récente pour nous

    que nous voulions partager

    " Fifi " 

    (Rhoo!  ce prénom aux couleurs de l'enfance)

     

    créatrice de lingerie et chanteuse

     Fifi Chachnil..  son site  (clic)

    et ses chansons au goût de friandise

     

     

    (pour écouter, éteindre la musique générale du blog à gauche)

    Un texte qui nous ressemble

    parcequ'il est coquin,

    coloré, vaporeux

    et rempli d'images 

     

     nous vous souhaitons 

    d'avoir une robe en soie

    comme ça !!

     

    la nôtre sera grenat ...

    en pantoufles de verre

     

    verres-degust.jpg

     

    Bon week end !


    13 commentaires
  •  

    Sortir d'une salle de cinéma et regarder les visages des spectateurs...., mines réjouies, les yeux dans le vague, encore sous le charme qu'ils auraient bien aimé prolonger encore, encore... Oui mais le film ne dure que le temps du film, il faudra se remémorer tous les bons moments , se les repasser en boucle, s'en inonder la mémoire pour que la joie demeure !

    Dans ces périodes troublées par l'envahisseur télévisuel qui nous assène des catastrophes sans relâche, c'est peut-être lâche de vouloir regarder ailleurs j'en conviens, pourtant nous avons choisi la "dénéonite" obligatoire depuis quelques années, ça n'empêche en rien les catastrophes d'arriver, mais ça empêche d'avoir le moral au fond des chaussettes y compris quand elles sont roses et bariolées ! Nous faisions partie des spectateurs aux yeux joyeux vendredi soir, je dis nous, parce que néon a mille yeux sensoriels ...Heureux  Néon ! qui dort comme un bébé et me fiche la paix après la visite du 6ème étage!

     

    Fabrice Luchini est un acteur que nous aimons particulièrement pour ses divagations ordinaires, et la défense de la langue Française, dans ce film il est juste comme il faut, ni trop extravagant, ni trop peu ... un film que nous avions envie de vivre , en premier lieu parcequ'il se passe à Paris cher à notre coeur, mais également pour partager cette flamme espagnole qui nous avait interpelée  lors de la bande Annonce.. Les Actrices sont d'une vérité étourdissante,  on s'élève jusqu'au sixième en prenant les escaliers,  on se surprend à envier leur vie alors qu'on est sûrement bien mieux lotis ...

    Arriba... ça Flamencotte !! Aïe Aïe, Aïe, le rire fuse, les émotions aussi , on redescend sur terre le visage souriant et on en veut encore ! encore !

     

    @Tricôtinôzanges

     

     

      

    Paris, années 60. Jean-Louis Joubert (Fabrice Luchini), agent de change rigoureux et père de famille « coincé », découvre qu’une joyeuse cohorte de bonnes espagnoles vit... au sixième étage de son immeuble bourgeois. Maria, la jeune femme qui travaille sous son toit, lui fait découvrir un univers exubérant et folklorique à l’opposé des manières et de l’austérité de son milieu. Touché par ces femmes pleines de vie, il se laisse aller et goûte avec émotion aux plaisirs simples pour la première fois. Mais peut-on vraiment changer de vie à 45 ans ?

     

     


    18 commentaires
  • Les interférences de la semaine dernière ayant eu raison de Néon, nous allons peut-être parvenir à vous parler aujourd'hui de cette fameuse séance de cinéma ... "Le discours d'un roi". 

    Nous avons sauté sur l'occasion, lors de notre escapade Parisienne : profiter de ces salles de cinéma multiples afin de ne pas risquer de le manquer ! 

    Finalement il passe chez nous la semaine prochaine, pas grave , nous irons le voir à nouveau ,  pour deux fois plus de plaisir !

     

    Oui nous sommes un peu accro à "l'English way of life"  d'autant que la séance était en V.O. (soustitrée), c'est tellement plus agréable d'entendre les véritables intonations des acteurs, leur voix, pour qui parle l'anglais, c'est  une autre dimension , je ne sais pas d'ailleurs si la version française était proposée.

     

    Partagés entre l'affaire d'état, l'ampleur du devoir qui attend le futur roi George VI à la veille de la guerre, notre compassion pour cet être humain qui se bat avec les mots pour qu'ils sortent enfin de sa bouche et ces morceaux franchement comiques lors des séances d'orthophonie à tenter de surmonter ce handicap qu'est le bégaiement ...

    Nous sommes restés sans voix , passant du rire aux larmes, l'oeil  humide et le coeur content ... so beautiful !

    Un petit coin d'histoire Britanique où Colin Firth joue admirablement (bien loin des facéties de Miss Bridgett Jones),

       L'ambiance Londonienne des années d'avant guerre fut un plaisir non dissimulé, l'emballage très chic et fog avant la découverte du joyau de la couronne ... les descendants de Victoria feront encore sûrement parler d'eux !

     


    LE DISCOURS D'UN ROI : BANDE-ANNONCE VF HD

    Le Roi d'Angleterre George VI (1895-1952), père de la Reine Elizabeth II, souffrait de problèmes d'élocution. Ce film raconte comment un orthophoniste peu ordinaire, Lionel Logue, parvint à le guérir...


    29 commentaires
  •   mise à jour du 07/12/2010 (lien vers le billet de Kinou (clic)... voyage au centre du tournage )

     

    Qu'une séance (clic) laisse ainsi son empreinte ... outre les images magnifiques dont je vous parlais hier, l'histoire romantique n'est pas le principal sujet qui ait tenu néon en apesanteur:

     

    D'abord l'effroi de ces champs de bataille,de ces meurtres absurdes pour convaincre de la "bonne foi", le dégoût de ces noces obligatoires, l'histoire pas si lointaine des femmes qui vous revient en pleine face: deux familles assistant, derrière le lit clos, à la consommation du mariage arrangé ,attendant patiemment  la signature du pacte définitif par le sang rapporté, d'un hymen  rompu  ... 

     

    Comment dire, comment vous expliquer cet engouement qui m'a pénétré le coeur, peut-être cette relation du précepteur à son élève, cette complicité qui nait entre deux étrangers, ce rapprochement des esprits par la culture  qui engendre la symbiose des âmes. Ces confessions intimes déposées du bout des lèvres au creux d'une oreille pour obtenir sinon l'assentiment, l'éclairage nécessaire et ne pas se perdre corps et âme... Cette toile d'échange et de savoir, tissée au fil des longues soirées  au Château, où la vie s'écoule loin des batailles qui déciment à outrance les hérétiques et les chrétiens .

     

    J'ai aimé ce personnage de maître à penser, plus "éclaireur" qu'instructeur, refoulant ses sentiments pour le bien de son élève. J'ai aimé cette jeune beauté, perdue dans les méandres de la cour, sa candeur, son applomb hors norme pour l'époque, puis la femme sensible et volontaire qui prend son envol et comprend les choses .

     

    Enfin ce  " Ne vous trompez pas d'étoile" à méditer au sortir de la salle...Tout un programme en "nébulosités météoriques historiques", dont néon se repaît encore....

     

    Tricôtine détricote en pensées cette solide cotte de mailles, de quoi passer quelques beaux moments... hors du temps 

     

      @Tricôtinonéonzébuloné

     film réalisé d'après une nouvelle de Marie de La Fayette  ( clic) fiche Wikipédia La Princesse de Montpensier

     


    23 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique