•  Jeudi  Poésie 

      chez les Croqueurs de Mots

     

    Pas de thème cette semaine

    une poésie en "i" peut-être ?

     

     

     

    hiihihiiiii....

     

    cabernet

     

    La vigne vierge sur le mur avachie

    se lamente sur l'été déjà parti...

     

    Trépigne le Tricotin joli

    devant ses cuves non remplies

     

    Grappes et tortillons mûris

    aux ceps les laissera ? Que nenni !

     

    Hottes et  paniers... Avanti !

     

    Pitié!... Lundi ... pas de pluie!

    Tricotine  en bottée ! ... de caoutchouc fleuri.

     

     

    @Tricotinovendanges 

     

     2010-09-29

     

     


    38 commentaires
  •  Jeudi  Poésie 

     d'Eglantine 

     chez les Croqueurs de Mots

    mon choix pour ce jeudi, s'est porté sur...

     les roses

    ça vous étonne ? 

    je ne trouve pourtant pas ça mon Automne !

    100_2479.JPG

    Roses d'automne

     

    Aux branches que l'air rouille et que le gel mordore,
    Comme par un prodige inouï du soleil,
    Avec plus de langueur et plus de charme encore,
    Les roses du parterre ouvrent leur coeur vermeil.

    Dans sa corbeille d'or, août cueillit les dernières :
    Les pétales de pourpre ont jonché le gazon.
    Mais voici que, soudain, les touffes printanières
    Embaument les matins de l'arrière-saison.

    Les bosquets sont ravis, le ciel même s'étonne
    De voir, sur le rosier qui ne veut pas mourir,
    Malgré le vent, la pluie et le givre d'automne,
    Les boutons, tout gonflés d'un sang rouge, fleurir.

    En ces fleurs que le soir mélancolique étale,
    C'est l'âme des printemps fanés qui, pour un jour,
    Remonte, et de corolle en corolle s'exhale,
    Comme soupirs de rêve et sourires d'amour.

    Tardives floraisons du jardin qui décline,
    Vous avez la douceur exquise et le parfum
    Des anciens souvenirs, si doux, malgré l'épine
    De l'illusion morte et du bonheur défunt

     

     


    28 commentaires
  • Jeudi  "Eglantine"

    dans les fleurs

      rosier-ancien-pr-s.jpg

     

    Damoiselle Pivoine perdait son Romarin à force de Souci:

    Son Lilas mauve n'était plus guère le Lierre d'Autrefois,

    Aubépine, priant instamment l'Olivier d'envahir l'Ancolie 

    qui envoûta la Primevère de sa Myrte.

    Refusant le Pavot ,

    Bruyère Giroflée, Bleuet à la boutonnière,

    les Ronces seraient fauchées...

     Un jour viendrait portant l'Iris

     Laurier, Orchidée d'un Chèvrefeuille en Coquelicot.

     

    @Tricôtinofleurs 16.09.2010

     

    Pour votre compréhension, Néon a construit cette ritournelle avec le langage prêté à chaque fleur citée.

     

    Cela donnerait... en "Français" dans le texte:

     

    Damoiselle timide perdait mémoire à force de chagrin :

    Son premier Amour n'était plus guère l'éternel fidèle d'Autrefois,

    Espérant, priant instamment la sagesse d'envahir la folie

    qui envoûta la candeur de son amour conjugal.

    Refusant la mort,

    solitude fidèle dans l'adversité , pureté des sentiments à la boutonnière,

    les peines seraient fauchées....

    Un jour viendrait portant l' heureuse nouvelle,

    Victoire, beauté suprême d'un  amour généreux en reconnaissance.

     

    ps : L'Eglantier étant synonyme de Poésie ,

    c'était pour le Jeudi d'Eglantine  chez les Croqueurs de Mots

     


    14 commentaires
  • Pour les jeudis en poésie

    de Lilie

    Communauté CROQUEURS DE MOTS

     

    suis dézolée

    Md'ame Lilie

    z'ai pas fait ma poézie

    passeque z'ai zoué

    sur le blog des croqueurs

    avec des tableaux zolis tous beaux

    pour le 101 rue de la Mazzzurka

    vous l'direz pas à mon Tricotin hein ?

    z'aurai pas zéro ?

    merci tout plein...Md'ame Lilie

     pour ce zeudi  poézie

     

    0006.gif


    17 commentaires
  • Pour les jeudis en poésie

    de Lilie

    Communauté CROQUEURS DE MOTS

     

    Ecolière

    mon beau tablier vert

    mon cartable à lannières

    mes chaussures vernies

    je souris

     

    Collégienne

    mon beau jean délavé

    mon sac en bandoulière

    mes baskets avachies

    je souris

     

    Lycéenne

    ma liquette de grand père

    mes bouquins bien sanglés

    mes foulards chamarés

    je souris

     

    Aujourd'hui

    j'écris

     compte

    et souris

    j'ai tant aimé l'Ecole hier

    j'ai tant aimé être Ecolière

     

    ecoliere.jpg  (source photo: www.fotosearch.fr

     

    @Tricôtine 02.09.2010

     

     

     

     

     


    22 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique