•  Jeudi Poésie

     proposé par M'Annette

    communauté CROQUEURS DE MOTS

     

    on raconte des histoires

    des histoires dans le noir

    des histoires de fantômes

    à faire frémir les mômes

     

    on raconte des histoires

    tout droit sorties du placard

    parfumées aux épices rares

    assouvir leur fine bouche

    de merveilles parfois louches

     

    on raconte des histoires

    des histoires de bécassine

    qui renverse les bassines

    le gros sel et la mer

    là où s'ancrent leurs racines

     

    racontons ! racontons!

    racontricôtinons !

    déroulons à foison

      étoffes et pitreries

      un soupçon de mystère  

    deux gouttes de chimère

    trois pincées de sorcière

      quatre fées, cinq corsaires

     

    flibustiers pas peu fiers    

    pyjamas en bandoulière

    pouce au bec, l'autre au sec

        ils embarquent...nos chers trésors

    "mille millions de mille sabords"*

    sur le galion de leurs rêves....

    "L'Aventure imaginaire"

     

    @Tricôtinôracontricotinages

     

    * Expression  Ad hoc empruntée à mon cher confrère Belge

     

     

     

     

     

     

     

     


    20 commentaires
  •  Jeudi en poésie

    proposé par Noune

    communauté CROQUEURS DE MOTS

     

    Nous sommes très absents ces derniers jours

    mais ce thème celtique ne pouvait être contourné

    voici donc de la poésie version originale

    et musique traditonnelle

    douce à mon coeur de petite fille et arrière petite fille

    tricôtée au pain beurré du Morbihan 

    "Tri Martolod"

    Tri martolod yaouank... la la la...
    Tri martolod yaouank i vonet da veajiñ (bis)

    E vonet da veajiñ, gê!
    E vonet da veajiñ (bis)

    Gant 'n avel bet kaset... la la la...
    Gant 'n avel bet kaset beteg an Douar Nevez (bis)

    Beteg an Douar Nevez, gê!
    Beteg an Douar Nevez (bis)

    E-kichen mein ar veilh... la la la...
    E-kichen mein ar veilh o deus mouilhet o eorioù (bis)

    O deus mouilhet o eorioù, gê !
    O deus mouilhet o eorioù (bis)

    Hag e-barzh ar veilh-se... la la la...
    Hag e-barzh ar veilh-se e oa ur servijourez (bis)

    Pelec'h hor graet konesañs, gê !
    Pelec'h hor graet konesañs (bis)

     

    En Naoned er marc'had... la la la...
    En Naoned er marc'had on-oa choajet ur walenn (bis)

     

      (arrêtez la musique générale du blog sur votre gauche pour voir la vidéo)

    Trois matelots

    Trois jeunes marins, tra la la...
    Trois jeunes marins s'en allant voyager (bis)

    S'en allant voyager!
    S'en allant voyager (bis)

    Le vent les a poussé... la la la...
    Le vent les a poussé jusqu'en Terre-Neuve (bis)

    Jusqu'en Terre-Neuve!
    Jusqu'en Terre-Neuve (bis)

    A côté de la pierre du moulin... la la la...
    A côté de la pierre du moulin ils ont jeté l'ancre (bis)

    Ils ont jeté l'ancre!
    Ils ont jeté l'ancre (bis)

    Et dans ce moulin... la la la...
    Et dans ce moulin il y avait une servante (bis)

    Où avons-nous fait connaissance!
    Où avons-nous fait connaissance (bis)

    À Nantes au marché... la la la...
    À Nantes au marché nous avions choisi un anneau (bis)

     

    traduction : http://per.kentel.pagesperso-orange.fr/martold1.htm

    @Tricôtinôracines

     


    38 commentaires
  •  Jeudi en poésie

    proposé par Noune

    communauté CROQUEURS DE MOTS

     

    coupe-devisse.jpg

     

    "passing choc* " au néon

    balles traçantes évitons

    gilet pare balle mettons

     

    balle de match

     la coupe dévisse

     timbale décrochée

     

    Prenons la balle au bond

     dans notre camp mettons

    manches relevées sur terre battue

     

    balle à deux

    ne pas s'avouer vaincus

    ballade en bulle de savon

    éclatons nous sur le gazon

     

    @Tricôtinôbalistiques

     

    * lire passing shot (néon est un peu dislexique, disloqué, disturbed)


    33 commentaires
  •  Jeudi en poésie

    proposé par Fanfan

    communauté CROQUEURS DE MOTS

     

    Je vous laisse découvrir cette maison...née, qui m'émeut... Bénabar se chargera de vous faire visiter..

    Arrêt prévu devant la machine à laver... patience , les esquimaux n'ont pas encore garni le congélo...

    nid-vide.jpg

    Quatre Murs Et Un Toit - Bénabar

    Ce titre est extrait de l'album : Reprise Des Négociations

    Un terrain vague, de vagues clôtures, un couple divague sur la maison future.
    On s'endette pour trente ans, ce pavillon sera le nôtre, et celui de nos enfants corrige la femme enceinte.
    Les travaux sont finis, du moins le gros oeuvre, ça sent le plâtre et l'enduit et la poussière toute neuve...
    Le plâtre et l'enduit et la poussière toute neuve.


    Des ampoules à nu pendent des murs, du plafond, le bébé est né, il joue dans le salon.
    On ajoute à l'étage une chambre de plus, un petit frère est prévu pour l'automne.
    Dans le jardin les arbres aussi grandissent, on pourra y faire un jour une cabane...
    On pourra y faire un jour une cabane.


    Les enfants ont poussé, ils sont trois maintenant, on remplit sans se douter le grenier doucement.
    Le grand habite le garage pour être indépendant, la cabane, c'est dommage, est à l'abandon.
    Monsieur rêverait de creuser une cave à vins, Madame préfèrerait une deuxième salle de bain...
    Ça sera une deuxième salle de bain.


    Les enfants vont et viennent chargés de linge sale, ça devient un hôtel la maison familiale.
    On a fait un bureau dans la p'tite pièce d'en haut, et des chambres d'amis, les enfants sont partis.
    Ils ont quitté le nid sans le savoir vraiment, petit à petit, vêtement par vêtement...
    Petit à petit, vêtement par vêtement.


    Ils habitent à Paris des apparts sans espace, alors qu'ici.. y'a trop de place.
    On va poser tu sais des stores électriques, c'est un peu laid c'est vrai, mais c'est plus pratique.
    La maison somnole comme un chat fatigué, dans son ventre ronronne la machine à laver...
    Dans son ventre ronronne la machine à laver.

     

     

    cabane.jpg

     


    Les petits enfants espérés apparaissent, dans le frigo, on remet des glaces.
    La cabane du jardin trouve une deuxième jeunesse, c'est le consulat que rouvrent les gosses.
    Le grenier sans bataille livre ses trésors, ses panoplies de cow-boys aux petits ambassadeurs,
    qui colonisent pour la dernière fois
    la modeste terre promise, quatre murs et un toit.


    Cette maison est en vente comme vous le savez, je suis, je me présente, agent immobilier.
    Je dois vous prévenir si vous voulez l'acheter, je préfère vous le dire cette maison est hantée.
    Ne souriez pas Monsieur, n'ayez crainte Madame, c'est hanté c'est vrai mais de gentils fantômes.
    De monstres et de dragons que les gamins savent voir,
    de pleurs et de bagarres, et de copieux quatre-heures,
    "finis tes devoirs",
    "il est trop lourd mon cartable",
    "laisse tranquille ton frère",
    "les enfants : à table !".
    Écoutez la musique, est-ce que vous l'entendez ?
    Écoutez la musique, est-ce que vous l'entendez ?
    Écoutez la musique, est-ce que vous l'entendez ?


    20 commentaires
  •  Jeudi en poésie

    proposé par Fanfan

    communauté CROQUEURS DE MOTS

     

    voeux

    Enfant ne rien vouloir entendre

    sans en avoir l'air, te regarder faire

    grandir suivre ton exemple

    telle mère telle fille de fil en aiguille

     

    Un jour comprendre

    ne rien vouloir manquer, te regarder

    plus je vieillis.... plus tu rétrécis

    maintenir le fil serré

    Petite Maman  chérie

     

    @ ta Pascalinette

     

     

    Et puis débobiner ce texte de Janvier 2010 

    te le passer en boucle...

     

    Lettre A Maman,  
    .........et ton placard
    comment ne pas aimer les froufrous ,
    les tissus, les perles et les bijoux
    inculqué dès mon plus jeune âge
    l'amour des  "arts couture" 
    l'exemple d' une maman
    qui cousait tous nos vêtements, 
    la belle noire,  la  belle "Singer", 
    fait partie de mon univers
    antiquité qui continue de fonctionner,
    trône en  reine dans ton placard !
    Placard "traquenard"
    regorgeant......
    de tissus à pois, à carreaux, à fleurs
    parfois super ringards! 
    de pique épingles confectionnés
    à l'école, usés d'avoir été piqués 
    de boites en fer décorées,
    qu'on renverse avec fébrilité
    pour y trouver un bouton nacré 
    qui n'a plus ses copains
    bouton nacré dont on se souvient
    sur un chemisier brodé....
    des rubans, des croquets,
    des magazines modes & travaux
    à faire pâlir les collectionneurs
    des petits bouts de rien
    hihi !c'était ma robe pour le mariage de machin!
    des chutes de rien
    qui reviennent à ma mémoire...
    des chutes de tout !!!
     Je l'aime tant !
    ton placard .....
    Tricotin'heureuse d'y remonter
    le ruban du temps ....
    "toute ta vie de couture" 
    .... Maman!

                                       
      maisons-couture-00003.gif
    www.maxi-gif.com

     

    @Tricôtinamaman


    38 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique