• Royale's.... memories

    Sur une idée de Parisianne "objets inanimés" ,

     

    Une grande Dame a rêvé quelques instants.... depuis l'armoire du grenier (clic)   

     

    La petite en rêvait depuis tant de temps, s'extasiait devant les vitrines des grands magasins sur des fabrications rosies attirant les gamines, qu'on appelait "machine à écrire" parce que c'était la mode .

     

    J'étais la divine , "la Royale", qu'on lui avait offerte.

     

    Je m'étais pavanée un matin de Noël enrubannée de papier coloré, sous ce sapin miniature, qui laissait perler quelques gouttes de sueur résinées, dans cet appartement surchauffé . 

     

     Son père m'avait  d'abord camouflée dans sa cave atelier, pour me faire une toilette intime, avait amoureusement huilé mes rouages mécaniques, pour que chacune de mes touches fasse mouche.

     Je n'étais pas une petite jeune tout juste sortie d'usine , j'étais une réformée du boulot, il manquait trois capuchons d'alphabet à mes touches, mais j'avais fière allure . Une limousine, une solide "traction"  malgré mon clavier édenté.

     

    J'étais la Royale surprise de Noël !

     Je ne fus pas déçue, une fois débarrassée du papier cadeau qui m'étouffait , je fus son amie dès notre première rencontre.

     

    Je suis aujourd'hui dans ce grenier, sans tristesse, je ne suis pas partie comme d'autres objets, abîmée dans un container ou une benne de recyclage, elle sait que je suis là, parfois elle me rend visite, me caresse du bout des doigts, comme l'on ferait d'un piano qui vous émeut , frappant quelques notes sibyllines.

     Mon ruban bicolore rouge et noir, a séché, elle n'en a pas trouvé pour le remplacer; je me souviens de ses petits doigts qui habilement suivaient mes guide ligne, pour tendre mon ruban, ses petits doigts maculés d'encre fraiche...,  elle rembobinait à la main, faisant perdre la tête à ma bobinette gauche dans un tourbillon de plaisir, et rechargeait en sens inverse ma bobine droite qui redevenait ventrue, prête à nouveau pour les mots à frapper, prête à embarquer  pour des lignes d'évasion féérique.

      

     C'était le temps où nous jouïons ensemble des partitions particulières, elle me confiait  ses tickets de clientes dans son univers de "Mademoiselle la Marchande", puis les noms de ses abonnés dans " Madame La bibliothécaire" : je m'appliquais à son gré pour aligner  les dates d'emprunt et date limite de retour de l'oeuvre littéraire, tabulant les colonnes dans un gros bruit de chariot déplacé sur son rail.

     

    Son sourire enfantin, radieux, quand ma sonnette annonçait la fin d'une ligne était mon plus joli cadeau.

     

     A chaque déménagement, la petite fille menue me portait malgré mon poids important, j'étais son trésor, elle ne confiait cette tâche à quiconque de peur que je ne tombe dans les escaliers au risque de me briser.

    Elle déménageait souvent.. parfois d'appartement, mais parfois simplement dans sa chambre, elle était toujours à la recherche de l'endroit idéal , pour me voir depuis son lit ou la porte d'entrée.

     J'étais une reine sur un piédestal .

    Ma peinture était quelque peu défraîchie, elle habillait parfois mon capot de papiers irisés suivant l'évolution de ses goûts, patiente, inventant le papier collant  pour moi à grand renfort de ruban adhésif.

     

    Chaque année, elle otait ma parure fânée par la lumière et le soleil,  j'étais une élégante essayant une robe différente, sa mode  était la mienne, j'avais ma modiste personnelle.

     

    Je sais qu'elle ne m'abandonnera pas, même si je suis là, au repos, je sais bien qu'elle frappe sur des claviers plus souples depuis quelques années, je ne suis pas rouillée malgré mon âge avancé, elle m'entretient à l'huile d'olive . Il manque juste un ruban rouge et noir bien encré pour que je puisse élancer à nouveau mes lettres et ma ponctuation ..

    Existe - t-il quelque part cet alter ego.?

    Il faut que je songe à glisser cette idée,souffler au creux de son oreille ... il n'est peut-être pas trop tard .... 

     "Dis !?Tricôtinette,  regarde peut-être sur internet ?"

     

    @ La Royale de Pascale

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 23 Novembre 2010 à 06:12
    Martine

    Bonjour Tricotine,

    Quelle idée originale. J'ai eu moi aussi une semblable en cadeau. Je peux j'ai pu m'en servir! Martine-reporter!

    Bises de bonne journée

    Martine

    2
    Mardi 23 Novembre 2010 à 07:32
    Musardises/Parisiann

    Merci de cette magnifique participation pleine d'émotion et de talent de coeur.
    Je t'embrasse
    Anne

    3
    Mardi 23 Novembre 2010 à 07:59
    Monelle

    En te lisant je repense pour ma part à ma "Rémington" sur laquelle il fallait taper fort et dont le "e" ne s'imprimait qu'à moitié, je m'en souviens encore !

    Bonne journée - bisous

    4
    Mardi 23 Novembre 2010 à 08:21
    jill-bill.over-blog.

    Bonjour Pascale.... L'ère de la machine manuelle, fallait frapper...  Je suis de formation  sténo dactylo....  Les temps changent ce n'est pas si mal... le clavier d'ordi j'adore !!! ..... Bisous à toi, bon mardi capitaine.... Jill  

    5
    Mardi 23 Novembre 2010 à 11:14

     

    Un petit voyage dans le passé

    http://www.femmes-en-1900.over-blog.com

    http://www.femmes-1900.fr

    une nouvelle gravure chaque jour

    Bonne journée

     

    6
    Mardi 23 Novembre 2010 à 17:17
    m'annette

    je tape à 2 doigts, et souvent avec des moufles!

    Mais j'adore ces vieeilles machines qui nous semblaient le top du top!

    Et dont tu as magnifiquement parlé!

    (ça me rappelle le sketch de michel Lebb!)

    Bises au clavier!

    7
    Mardi 23 Novembre 2010 à 17:50
    Snow

    Allo Tricôtinnette!!  Que de souvenirs avec ces lourdes lettres volantes. Un beau billet rempli d'amour pour cette machine.  Gros bisous!

    8
    Mardi 23 Novembre 2010 à 18:07
    Martine27

    Ah le plaisir de changer les rubans encrés rouge et noir ! Moi c'était plus simplement une machine à écrire portative, mais je me souviens de l'énorme machine à écrire de ma grand mère avec les touches rondes et haut perchées, je ne sais pas ce qu'elle est devenue hélas

    9
    Mardi 23 Novembre 2010 à 18:15
    nicolenini

    tic tic tac, de la vieille machine qui a donné tant de bonheur aux apprentis reporters, moins au apprentis dactylos, et le noir aux doigts  lors du changement du ruban..

    http://2.bp.blogspot.com/_-VPxuBntfSA/SlIcf7n-HOI/AAAAAAAAADk/M7CNs5vXMcI/s400/machine-a-ecrire.gif merci ma tricotinette de tant de talent

     

    10
    Mardi 23 Novembre 2010 à 19:16
    Brunô

    Pas étonnant que tu sois devenue la Reine des mots, elle a une classe royale ta petite machine, sans y toucher, elle frappe là où ça imprime les émotions...sois gentille Tricôtine, trouve-lui un ruban à accrocher aux cheveux de ses lettres.

    Un beau texte bien Tricôtiné pour objets en néons animés

    Gros bisous

    11
    Nat
    Mardi 23 Novembre 2010 à 20:42
    Nat

    oh c'est trop mignon ! que de souvenirs partagés et complices avec ta royale

    gros bisous ma pascaline

    12
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 00:31
    Pascale la tricotine

    Bonsoir Martine, l'imaginaire de l'enfance revient avec ces objets qui ont marqué notre passé, c'est une grosse machine, solide, je regrette de ne pas trouver le ruban, je ne sais pratiquement plus frapper les notes, le clavier d'ordi est tellement plus facile!! Bienvenue au Club "Martine Reporter" !! bizzzoux

    13
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 00:51
    Pascale la tricotine

    hihi... je t'entends quand tu écris "c'est trop mignon"......  intonation.... "découverte Souris verte"  merci Nat !!! gros bizzzoux "émotion"de mon côté

    14
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 01:00
    Pascale la tricotine

    hihi voilà un com de belle facture!! question ruban pourtant il ya de la bobine à volonté dans la bulle, mais voilà elle fait un caprice... justement je n'ai pas "le rouge et le noir" dans mon armoire !!!    ce fut un réel plaisir de voguer avec ma loyale "Royale", aujourd'hui je lui dois bien un petit billet de retour ! gros bizzzoux Brunô 

    15
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 01:04
    Pascale la tricotine

    tu es incroyable !! toi!! des zimages dans toutes les poches de ton ordi !!! , je me souviens des doigts coincés entre deux touches .... hihi, je lui pardonne les blessures dactylos !!   , je dois faire un tour de coquille, mais les "mailings" m'ont donné moins de plaisir que le ruban encreur, je suis en retard de lecture partout  !! gros bizzzoux Nini

    16
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 01:09
    Pascale la tricotine

    la machine à écrire avec les touches rondes... whouah j'en aurai fais une jaunisse pour en avoir une!! la Royale avait déjà des touches en plastique mais la carcasse est grise ... la grosse machine de dactylo années 70 je pense... (faudra que je regarde , il doit y avoir une plaque dessous avec une date)  Sherlock Holmes sur les trace du ruban rouge et noir.... Merci Martine pour ta touch'ante vizzzite dans les souvenirs

    17
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 01:11
    Pascale la tricotine

    Coucou Snow... les objets ont bien une âme ... ceux qui restent dans les greniers en particulier !!! gros bizzzoux bonne.... journée ??? moi je pars aux rêves bleus

    18
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 01:22
    Pascale la tricotine

    les moufles sont indispensables pour éviter la prise d'otage du doigt entre deux touches ... j'ai pensé à toi ce soir, le sketch est passé en soirée dans une émission TV  d'humour, je l'ai entendu, mais pas regardé, occupée ici sur le clavier!!  bizzzoux vol de nuit

    19
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 01:25
    Pascale la tricotine

    c'est ta très grande faute Parisianne.....  m'envoyer sur la piste des objets qui ont compté... c'est  un plaisir sans fin!!  je t'embrasse aussi, il me faudra refaire un tour de coquille... hier les coms ne passaient pas !! j'ai vu une belle histoire d'éponge à vaisselle  je ne sais plus où !!

    20
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 01:29
    Pascale la tricotine

    les frappes avaient parfois quelques défauts, je nettoyais les lettres à la brosse à dent, certaines s'encrassaient plus que d'autres, certaines aussi perçaient le ruban !! Merci Monelle pour ton coucou  bizzzoux  de nuit  tardif...

    21
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 01:32
    Pascale la tricotine

    tu as raison Jill les temps évoluent, le carbonne n'est plus utile comme en 14 !!  mais c'était une belle bête cette Royale et les autres !! on ne fera plus d'aussi bons et beaux  outils !! mais l'ordi est bien pratique... je ne me vois pas programmer ta récré sur machine mécanique !!   gros bizzzoux c'est dans la boite... à demain Maicresse

    22
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 11:42
    Tony yves

    Bonjour

    J'ai été enchanter de découvrir cette machine à écrire et sa belle âme dans la malle d'Anne

    amicalement

    Tony yves

    23
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 14:19
    kiki

    Bel hommage à une machine !!!!!bises,Christiane

    24
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 18:16
    Mamie Claude

    Ce texte est magnifique, j'en ai les larmes aux yeux, cela me rappelle tant de souvenirs. Merci à toi d'être allée au grenier. Mille gros bisous

    25
    Jeudi 25 Novembre 2010 à 11:13
    Quichottine

    Heureux temps... j'adore !

     

    Merci pour ce moment où les vieilles machines sortent du grenier.

    26
    Jeudi 25 Novembre 2010 à 21:53
    Pascale la tricotine

    les vieilles malles s'ouvrent, les armoires aussi, et nos coeurs sont accrochés comme des guirlandes sur ces objets qui ont compté !!  gros bizzoux Quichottine

    27
    Jeudi 25 Novembre 2010 à 22:01
    Pascale la tricotine

    contente que ma machine fasse encore son effet malgré son ruban absent !! Tu veux bien me prêter ton joli mouchoir... suis toute zémue   (j'ai pas encore vu tous les objets glanés par Parisianne ) merci Tony Yves  bonne fin de soirée

    28
    Vendredi 26 Novembre 2010 à 18:48
    Pascale la tricotine

    Pleure pas Mamie Claude !!! je te la prêtrai !!! bizzzoux sous la neige fondue... parait que y a tempête de neige chez vous... bataille de boules au menu ???

    29
    Vendredi 26 Novembre 2010 à 19:07
    Pascale la tricotine

    bizzzoux   multipliés par trois pour les jours de retard à répondre Kiki !!! la neige est chez toi ??? ici elle tombe déjà toute fondue.. c'est glacial  on va réchauffer les néons et les petons au coin du feu !! bon week end

    30
    Samedi 27 Novembre 2010 à 22:17
    Eléonor

    Quelle émotion ! J'ai lu et des souvenirs sont revenus. Belle expression et joli hommage à la machine à écrire. Bonne continuation et au plaisir.

    Eléonor.

    31
    Mardi 30 Novembre 2010 à 20:38
    Pascale la tricotine

    Merci Eleonor, les objets ont une importance toute particulière dans ma bulle, d'autres auxquels je suis attachée n'ont pas encore eu droit à l'éclairage rose "maison"... ça viendra !!  bonne soirée !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :